Le Burundi s’est joint mardi 08 mars aux autres pays du monde pour célébrer la journée internationale de la femme, édition 2022. Les cérémonies se sont déroulées au stade Ivyizigiro en province Rumonge sous le thème « La femme au centre du développement agricole et de la protection de l’environnement ».
Un long défilé des femmes œuvrant dans différents secteurs d’activité y compris les corps de défense et de sécurité a marqué le début des cérémonies.

Dans son allocution, le coordonnateur résident du système des Nations Unies au Burundi Damien Mama a félicité le Chef de l’Etat et le gouvernement pour son attachement au bien-être des femmes et particulièrement pour la mise place de la Banque d’investissement et de développement pour les femmes BIDF. Il a reconnu que les femmes exercent des activités variées et jouent ainsi un rôle très important dans le développement économique du pays.

Pour la ministre en charge des affaires sociales, des droits de La personne humaine, de la solidarité nationale et du genre, Imelde Sabushimike , la journée internationale de la femme est une occasion offerte aux pays pour évaluer le pas franchi dans la réalisation des objectifs qu’ils se sont assignés en vue d’assurer le développement de la femme. Pour les femmes, c’est une occasion d’évaluer leur rôle dans le développement de leurs ménages et de leurs pays, a-t-elle poursuivi. La Ministre Imelde Sabushimike a remercié le Chef de l’État pour l’inauguration de la Banque d’investissement et de développement des femmes BIDF. Elle a invité les femmes à ouvrir des comptes dans cette banque et à élaborer des projets à soumettre à cette banque pour financement.

Quant au thème de la journée internationale, la ministre a émis le souhait que les femmes soient impliquées dans toutes les activités du secteur agricole à savoir la production, la commercialisation, le secteur semencier, la transformation, etc.

La ministre en charge du genre a saisi cette occasion pour présenter au chef de l’État et toute l’assistance, les cinq membres du bureau du Forum national des femmes nouvellement élus. La présidente du Forum national des femmes a remercié le Chef de l’Etat pour les nombreuses actions qu’il entreprend en faveur de l’épanouissement économique de la femme.

Dans son message, le Président de la République Evariste Ndayishimiye a rappelé que dans le Burundi précolonial, la femme burundaise était respectée, elle était à protéger, elle avait un grand rôle à jouer dans la société, ce sont les femmes qui avaient notamment le secret de désigner le futur roi, a précisé le Chef de l’État.

Vantant les mérites, la bravoure et les capacités de la femme burundaise, le Chef de l’Etat a évoqué le cas de la femme Inamujandi qui n’a jamais accepté de se soumettre au colonisateur. C’est pour lui une femme qui mérite qu’on lui construise un monument, a dit le Président Evariste Ndayishimiye.
Le président de la République a aussi évoqué le courage de l’ancienne première ministre Sylvie Kinigi qui a refusé de dialoguer avec ceux qui venaient d’assassiner le Président élu, le héros de la démocratie en 1993.

Evariste Ndayishimiye a appelé les hommes à toujours soutenir les femmes parce qu’elles sont capables de réaliser de grandes choses.
Il a particulièrement salué le choix du thème de la journée qui appelle les femmes à s’investir dans le développement agricole et la protection de l’environnement. Ce thème, a-t-il dit, est conforme à la première mission que Dieu a donné à l’homme, celle de cultiver la terre, pour en tirer la production et la protéger.

Le Chef de l’État a mis en garde les hommes et surtout les leaders qui violent les droits de la femme et particulièrement ceux qui s’adonnent à la polygamie. Pour le Président de la République, les hommes qui battent leurs femmes ou qui pratiquent la polygamie s’attirent la malédiction et perdent toute leur dignité dans la société et les a invités à se corriger.

Le Chef de l’Etat a également prodigué quelques conseils aux femmes, les exhortant notamment à s’amender parce qu’il y en a qui s’adonnent à la débauche et la prostitution et sont à l’origine de la dislocation des familles.
Les cérémonies se sont clôturées par la remise de cadeaux au couple présidentiel, dont une vache, des poissons et des paniers.

La célébration de la journée internationale de la femme à Rumonge a été aussi marquée par la remise des certificats aux associations féminines et aux femmes qui se sont démarquées dans la promotion des droits de la femme.

Source: Radio Television Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.