Le ministre des infrastructures, des équipements et des logements sociaux Déogratias Nsanganiyumwami a effectué jeudi 23 juin 2022 une visite aux trois sites dont l’agence routière du Burundi ARB, le site de l’office du transport en commun OTRACO et le garage de l’Etat situé à Ngagara au quartier 10, sous tutelle de la direction générale chargée de l’équipement et de l’entretien du charroi de l’Etat. L’objet de cette descente sur terrain était d’évaluer l’état des lieux de tout ce qui est relatif au charroi de l’Etat. A partir du mois de juillet 2022, le garage de l’Etat situé à Ngagara débutera les activités de vidanges et graissages des véhicules de l’Etat.

A partir du mois de juillet 2022, le garage de l’Etat situé à Ngagara, quartier 9 débutera les activités de vidanges et graissages des véhicules de l’Etat. C’est l’une des conclusions de la descente du ministre Déogratias Nsanganiyumwami à ce garage.
Le site visité en premier lieu par le ministre Nsanganiyumwami est le site de l’ARB. Il a trouvé un grand nombre de véhicules pratiquement déclassés. En deuxième lieu, le ministre en charge de l’équipement s’est rendu à l’OTRACO. Une centaine de véhicules y sont garés depuis des années. Par la suite, le ministre Déogratias Nsanganiyumwami a visité le garage de l’Etat situé au quartier 10 à Ngagara, avenue Nyabisindu numéro 4 tout près de la CAMEBU. Avant d’être loué par un homme d’affaire privé, ce garage appartenait aux services techniques municipaux SETEMU, a indiqué le ministre Déogratias Nsanganiyumami. Actuellement, le ministre des infrastructures précise que ce patrimoine a été rétrocédé à l’Etat et abritera le garage de l’Etat.

Il a mentionné que tous les véhicules réparables de l’Etat doivent être acheminés à cet endroit pour la réparation. Des mécaniciens, des garagistes et des ingénieurs électromécaniciens en provenance de la société immobilière publique, ceux des services techniques municipaux et ceux de l’ECOSAT sont là pour réparer les véhicules de l’Etat. S’agissant des réparations plus compliquées, les services du charroi de l’Etat vont signer un contrat avec quelques garages privés fiables où ils peuvent transférer les véhicules de l’Etat qui nécessitent des réparations un peu plus compliquées, a expliqué le ministre en charge de l’équipement.

Parlant des avantages de cette réforme dans le secteur du charroi de l’Etat, le ministre a expliqué qu’avec la mise en marche des services publics de réparation du charroi de l’Etat, la facture de réparation des véhicules de l’Etat diminuera sensiblement, les pièces de rechange seront originales, l’usage des fausses factures diminuera, etc.

Pour clore, le ministre en charge de l’équipement Déogratias Nsanganiyumwami a lancé un appel aux institutions publiques à acheminer leurs véhicules en panne à Ngagara au quartier 10, pour réparation. Les simples travaux d’entretien, de vidange et graissage se feront gratuitement, a-t-il précisé. Il a recommandé aux services de l’office burundais des recettes OBR, de vendre dans les meilleurs délais, les véhicules déclassés déjà rassemblées.

Selon le ministre en charge de l’équipement, 1357 véhicules et 240 motos rassemblés sont en état défectueux, 126 véhicules et 59 motos sont réparables et 367 véhicules et 70 motos sont déclassés. Le ministre Déogratias Nsanganiyumami a demandé au directeur du charroi de l’Etat et autres services sous tutelles, de se présenter dès le premier juillet 2022 à leur poste d’attache au garage de l’Etat à Ngagara au quartier 10.

Source: Radio Television Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.