La première Dame du pays Angeline Ndayishimiye en compagnie du ministre en charge de l’agriculture, du représentant résident du système des Nations Unies au Burundi, du représentant de la FA0, celui du FIDA et le consul d’Italie au Burundi a procédé dimanche 03 juillet 2020 à la 3ème récolte des tomates cultivées sous serre par la famille présidentielle à son domicile sise à Kibimba, commune Giheta de la province Gitega.

Le ministre en charge de l’agriculture a félicité la famille présidentielle qui a pris l’initiative de développer le métier d’agriculture. Le Président de la République a prêché par l’exemple même dans des initiatives de recherche, a-t-il poursuivi. En tant que ministre en charge de l’agriculture, Déo Guide Rurema a fait savoir que son ministère est entrain de développer un volet de promotion de l’agriculture en serre car c’est une technologie qui permet de rentabiliser les théories d’irrigation goute à goutte, la bonne maîtrise de la fertilisation mais permet aussi d’obtenir des produits de qualités exemptes de maladies et ravageurs.

Le ministre de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage réitère son engagement à soutenir la technologie de la culture en serre pour pouvoir intensifier ce genre d’expérience qui ne demande pas beaucoup d’espace pour produire beaucoup, en suivant le modèle donné par le Président de la République. Le ministre a expliqué que sur les 20 sur 8 mètres cultivés, la 3ème récolte est de plus de 223 kg, précisant qu’au total, la production avoisine les 700 kg de tomates.

Le ministre Deo Guide Rurema a profité de l’occasion pour lancer un rappel aux investisseurs afin qu’ils suivent le modèle du Président de la République pour accroître la fourchette de l’exportation. Il a souligné que c’est une fierté pour le pays car cela montre que le Burundi est sur la voie du développement et fait appel aux agences du système des Nations Unies pour appuyer ce genre d’initiatives.

Le représentant résident du système des Nations Unies au Burundi, encourage pour sa part le Président de la République pour son champ-témoin de la culture de tomates sous serre. Et d’ajouter que diriger un pays ce n’est pas seulement prendre des décisions mais aussi prêcher par l’exemple dans les différents domaines dont l’agriculture. Le représentant résident du système des Nations Unies au Burundi a fait savoir qu’il a été impressionné par cette expérience innovatrice qui a introduit surtout la culture de tomates sous serre et qui donne des produits de bonnes quantités.
Cela montre qu’au Burundi, il est très possible de pratiquer la culture sous serre et de sortir progressivement des méthodes de l’agriculture traditionnelle, a-t-il précisé, souhaitant que l’expérience du Président de la République puisse se propager au niveau des coopératives et des familles.

En tant que partenaires au développement, le représentant résident du système des nations unies au Burundi a promis que les agences du système des Nations Unies vont poursuivre les discussions avec le ministère de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage en vue de déterminer dans quels domaines elles peuvent soutenir le Burundi dans ses initiatives pour le développement.

Source: Radio Television Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.