Des produits ne remplissant pas les normes du BBN doivent être retirés du marché dès décembre. Une décision du ministère de l’Industrie et du Commerce pour protéger la population. Les récalcitrants encourent des sanctions sévères.

Le ministère du Commerce a dressé une liste provisoire de 12 pages avec 171 produits locaux acceptables. Ils sont fabriqués par 91 sociétés, dont la Brarudi, la Buceco et la Savonor. Selon le porte-parole du ministère du Commerce, Onésime Niyukuri, cette liste est affichée sur tous les bureaux au niveau collinaire, communal et provincial.

« C’est dans le cadre de retirer tous les produits qui ne remplissent pas les normes du Bureau burundais de normalisation », explique-t-il. Il ajoute que les sociétés qui ne s’y retrouvent pas sont priées de rappeler leurs produits du marché du 28 au 30 novembre.

D’après le ministère de l’Industrie et du Commerce, ceux qui respecteront la mesure devront se faire enregistrer au ministère pour bénéficier d’une formation technique pour remplir les normes de transformation de leur commerce.

Le ministère du Commerce demande au ministère de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique de veiller à la mise en application de cette décision. « Les entreprises qui n’exécuteront pas cette décision se verront dans l’obligation de payer tous les moyens utilisés dans le retrait sur le marché de leurs produits jugés prohibés », souligne Onésime Niyukuri. Il met en garde la société qui sera attrapée en train de vendre des produits non reconnus : « Elle sera suspendue définitivement et sera poursuivie en justice. »

Source: IWACU Burundi

By pr.web