L’entreprise Lifeway Company représenté par Prosper Ndangamira en collaboration avec le ministère en charge de l’élevage a tenu une réunion mardi 8 novembre 2022 à Buringa en Commune Gihanga, à l’intention des différents acteurs dans le domaine de l’élevage. Le thème retenu pour cette réunion est “partenariat et investissement du secteur privé dans l’élevage au Burundi : défis et opportunités.”Ont pris part à ces activités les partenaires des pays bas, et du Kenya.

Selon Prosper Ndangamira, directeur de lifeway, cette entreprise a 5 composantes à savoir: green Farm, une ferme d’élevage moderne de plus de 650 vaches , Nobilis Pharma : une pharmacie vétérinaire de gros, Sunway : un centre de formation régional et de renforcement des capacités des différents acteurs du secteur de l’élevage ; seasky: une laiterie moderne et Foseco: une unité de transformation des aliments de bétail.

Le directeur de lifeway a indiqué que la ferme de Buringa existe depuis plus de 10 ans et pratique une insémination artificielle et le transfert d’embryon.

L’assistant du ministre en charge de l’élevage Emmanuel Ndorimana qui a représenté le gouvernement dans ces activités a salué l’initiative du group lifeway qui appuie le gouvernement dans la mise en œuvre de la politique d’autosuffisance alimentaire de la population. Il a ajouté que ces initiatives sont à encourager et recommande aux autres d’emboîter le pas à cette entreprise.

Comme l’a indiqué Emmanuel Ndorimana, ce projet vient répondre à l’appel lancé par le Chef de l’Etat dans sa politique de développement socioéconomique du Pays pour que chaque bouche ait à manger et chaque poché de l’argent.

S’agissant de la pharmacie vétérinaire de gros, elle permettra la création des officines pharmaceutiques de produits de qualité qui vont être distribués aux éleveurs afin de contribuer à l’amélioration de l’état de santé des animaux d’élevage, a précisé Emmanuel Ndorimana.

Quant au gouvernement responsable et laborieux, à travers le ministère en charge de l’élevage, il ne ménagera aucun effort pour encourager et soutenir tout investisseur privé dans les différents secteurs, y compris l’élevage.

Au cours des présentations, il a été constaté que le secteur de l’élevage au Burundi fait face à certains défis dont l’absence d’une alimentation équilibrée pour le bétail, l’insuffisance de certains médicaments pour le bétail et peu de médecins vétérinaires.

Source: Radio Television Burundi

By pr.web