La cohabitation entre le lycée municipal de Nyabiraba érigé à proximité d’un pylône électrique d’une ligne à haute tension de la Regideso n’est pas aisée.

Il est 10h30, c’est la pause. La récréation n’est pas très animée au Lycée communal de Nyabiraba de la province Bujumbura. Les élèves sont avertis : il ne faut pas trop s’approcher du pylône électrique d’une ligne à haute tension de la Regideso, installé près de cet établissement.

D’après Noël Nduwayo, directeur de cet établissement, la situation s’est empirée quand il y a eu démolition du terrain de basket pour construire le centre de santé de Nyabiraba.

Pour protéger les élèves de ce lycée contre tout risque d’électrocution, la direction de cet établissement a dû clôturer le passage allant vers ce pylône électrique.

« C’est un danger car il est installé tout près des infrastructures publiques comme celle-ci. C’est un danger pour des personnes qui passent par ici, des dégâts peuvent survenir et les élèves ne seront pas épargnés. C’est pour cela que nous avons érigé une clôture pour empêcher ces élèves d’approcher le pylône », a-t-il explique.

Mais des sources sur place indiquent que c’est plutôt cet établissement qui a été érigé à quelques mètres de ce pylône électrique haute tension. Ce lycée communal de Nyabiraba compte 380 élèves.


Source: IWACU Burundi 

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.