Nous aurons un dossier assez important qui concerne la levée des sanctions de l’un ou l’autre médium qui est sur la table », a affirmé Vestine Nahimana, présidente du Conseil national de la communication (CNC), à l’occasion du début des travaux de l’assemblée plénière ordinaire dudit conseil tenue ce mardi 29 mars. D’après elle, c’est en vue de respecter le discours du chef de l’Etat qui a recommandé que les médias et le CNC puissent dialoguer. « Il ne veut plus entendre un médium sous sanctions, car c’est le moment de bâtir notre nation », rappelle la patronne de l’organe de régulation des médias au Burundi. Et d’annoncer qu’au cours de cette assemblée qui durera deux jours, les membres du CNC vont se pencher sur l’évolution du dialogue préconisé avec les médias encore sous sanctions pour prendre encore des mesures. Si d’aventure le CNC estime que l’une ou l’autre condition a été remplie, a-t-elle soutenu, des décisions prises.
Pour rappel, mercredi 16 juin 2021, le CNC a annoncé la levée des sanctions contre la BBC et le journal en ligne Ikiriho. Pour d’autres médias encore sous sanctions, le CNC a fait savoir qu’il va poursuivre le dialogue avec leurs responsables.

Source : IWACU Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.