Du 19 au 21 septembre 2022, dans la salle de réunions du bureau provincial de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage de Kirundo, le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique (MIDCSP) via la direction de la promotion de l’économie locale, coopératives et entrepreneuriat, a organisé un atelier de renforcement des capacités à l’endroit des administratifs à la base et aux acteurs locaux du développement local sous le thème « Entrepreneuriat Responsable dans nos communes » en vue de célébrer la semaine mondiale de l’entrepreneuriat.

La semaine mondiale de l’entrepreneuriat célèbre chaque année, au mois de novembre, l’entrepreneuriat et ses acteurs. Cette année, le Burundi s’est joint au monde entier pour la célébrer sous le thème : « Entrepreneuriat Responsable dans nos communes ». Dans cette optique, le MIDCSP a organisé un atelier de renforcement des capacités à l’endroit des administratifs à la base et aux acteurs locaux du développement local dans la province Kirundo.

Comme l’a fait savoir Nindorera Lisette, le directeur de la promotion de l’économie locale, coopératives et entrepreneuriat au MIDCSP, l’objectif de l’atelier était d’échanger avec les différents acteurs du développement local sur les projets d’entrepreneuriat réalisés en vue de les inviter à promouvoir un entrepreneuriat responsable produisant un impact positif sur l’environnement et dans la communauté. Elle a indiqué que les mêmes acteurs avaient été formé sur la notion d’entrepreneuriat mais, que ces derniers devraient également mettre en œuvre des projets qui respectent l’environnement et qui servent d’exemple pour la communauté où ils sont exécutés.

Selon elle, la province de Kirundo a été choisie du fait qu’elle est souvent confrontée à des aléas climatiques tels que le déficit hydrique ou les pluies diluviennes, mais aussi parce qu’elle regorge beaucoup d’atouts qui pourraient produire un impact positif s’ils étaient bien exploités comme les différents lacs qui pourraient faciliter l’irrigation.

Nkurunziza Désiré, conseiller à la direction de la promotion de l’économie locale, coopératives et entrepreneuriat qui a facilité la formation, a fait savoir que les enseignements étaient focalisés sur la manière de promouvoir un esprit d’entrepreneuriat responsable ayant un impact positif sur la communauté et l’environnement et comment faire la suivi-évaluation des projets.

Pour lui, la coopérative est un pilier du développement et doit entreprendre de façon responsable et servir d’exemple aux membres et à la communauté en général. Il a indiqué que pour produire de résultats, la mise en œuvre des différents projets doit être accompagné d’une suivi-évaluation avant le démarrage, pendant et après l’exécution.

Il a appelé les acteurs du développement local ayant participé à l’atelier de vulgariser les connaissances acquises aux membres des différents groupements communautaires et à communiquer régulièrement en vue de rendre compte à temps ce qui facilite un suivi régulier à chaque niveau.

Les participants se sont montrés satisfaits des connaissances bénéficiées et ont affirmé avoir échangé avec leurs pairs des expériences quotidiennes qui vont leurs permettre d’améliorer leurs projets en vue d’une meilleure productivité. Ils ont demandé au gouvernement de renforcer leur accompagnement.

Notons que les activités se sont clôturées par une visite d’échange d’expérience pratique dans les champs de la coopérative Sangwe Murama en commune Kirundo où ils ont partagé des expériences sur la culture du maïs et l’aménagement des champs de culture.

Source: MINISTRY OF THE INTERIOR, COMMUNITY DEVELOPMENT AND PUBLIC SECURITY

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.