Search
Close this search box.

CREOP- Jeunes à la rescousse des jeunes pour leur employabilité

Sous le haut patronage du Ministère de la Fonction Publique, du travail et de l’emploi, l’Asbl CREOP-Jeunes a organisé ce mardi 31 Janvier 2023, CREOP- Jeunes « Une conférence -débat sur les contours et les barrières de l’employabilité des jeunes au Burundi » en collaboration avec ses partenaires dont l’ONG Spark, les entreprises de stages partenaires. L’évènement s’est clôturé sur la remise des certificats pour des lauréats stagiaires promotion 2022.

 

Différents acteurs du secteur de l’emploi et de l’entrepreneuriat dont l’ONG Spark, Save The Children, Agence universitaire de la Francophonie, AUF, ONU-Femme, Enabel, Conseil National des Jeunes, les entreprises de stage, membres du secteur de l’Education ainsi que les partenaires techniques et financiers de CREOP-JEUNES étaient présents à cette conférence-débat. L’objectif était d’éveiller la conscience de toutes les parties prenantes afin d’identifier les problèmes et les causes du chômage chez les jeunes au Burundi et l’incompétence des lauréats des écoles et des Universités sur le marché de travail et trouver ensemble des solutions durables.

 

« Les opportunités d’emploi sont difficilement accessibles pour les jeunes par le fait que la relation entre les compétences des chercheurs d’emploi et les compétences requises sont souvent inadéquates. Cela constitue un défi majeur pour l’économie nationale.

Dans le cadre du projet » d’appui à la création des opportunités d’emploi pour les jeunes » exécuté par CREOP-Jeunes sous le financement de L’ONG SPARK à travers son programme « AKAZI KEZA », nous avons pu analyser la pertinence et l’importance du développement des compétences tant pratiques que théoriques des jeunes pour booster leur employabilité. Cela montre la nécessité d’adapter le système éducatif, au contexte de l’employabilité actuelle. Ceci est la seule voie réaliste pour contribuer à la résolution du problème de chômage et au développement socio- économique du pays en général », a expliqué Lydie Ndayishimiye, directrice exécutive de CREOP-Jeunes.

 

CREOP-Jeunes, Création des opportunités pour jeunes est une organisation nationale, apolitique et non professionnelle engagée dans la création des opportunités d’employabilité des jeunes et des femmes afin d’améliorer leurs conditions de vie.

 

Les experts de cette organisation dispensent différents modules de formation sur la mise en place d’un plan d’affaire, le design thinking et innovation, intégration en entreprise et développement personnel ainsi que l’initiation aux outils informatiques. Ensuite, elle cherche des stages dans les entreprises partenaires.

 

Mme Ndayishimiye, remercie tous les partenaires techniques et financiers dont l’ONG néerlandais, Spark et les entreprises de stage d’avoir soutenu le projet. Pour elle, ils contribuent à la création des emplois décents. Elle a tenu rappeler le rôle prépondérant joué par les entreprises Savonor et Kinju qui ont parrainé la remise des certificats aux lauréats. « Ensemble, créons les opportunités pour jeunes », a-t-elle souhaité.

 

CREOP-Jeunes, une organisation avec un programme salutaire

 

Boniface Ndayiragije, conseiller chargé de l’emploi, du travail et relations avec les partenaires au ministère en charge de l’emploi a salué l’initiative de CREOP-Jeunes. Cela montre que les efforts du gouvernement pour l’accès des jeunes à l’emploi sont soutenus par d’autres partenaires. Il a encouragé les partenaires financiers à soutenir d’avantage CREOP-Jeunes pour atteindre plus de jeunes qui ont besoin de se relever.

 

Selon Jesper De Wit, directeur pays de Spark, le projet Akazi keza de l’employabilité des jeunes s’appuie sur le Plan national de développement PND/2018-2027. C’est pour contribuer au développement économique du Burundi. « Je suis fier du travail fait par CREOP-Jeunes. 800 jeunes ont été formés, 600 ont bénéficié d’un stage et 300 ont emploi permanant. Nous remercions le gouvernement pour sa collaboration », a-t-il insisté.

 

Une séance d’échanges et débat est précédé par l’exposé de Lydie Ndayishimiye, directrice exécutive de CREOP-Jeunes qui explique les objectifs et la vision de cette organisation. Ensuite, les participants ont suivi la présentation du conférencier, Professeur Joseph Ndayisaba. Dans sa présentation, il est revenu sur l’inadéquation formation-emploi qui prive les jeunes d’accéder à l’emploi. « Les formations sont théoriques et non accompagnées par les pratiques suffisantes. C’est la pédagogie de la reproduction qui ne permet pas l’acquisition de compétences ».

 

C’est même l’inquiétude qu’a soulevé le directeur de l’imprimerie Hope Design. « Nous recevons des lauréats incapables même de lire et écrire en français. C’est un problème sérieux qu’il faut résoudre. Nous avons besoin des gens ont des compétences requises pour le travail »

 

Différentes propositions ont été émises par le conférencier et les intervenants. Ils ont évoqué la nécessité d’adapter le système éducatif au contexte de l’employabilité actuelle. Il faut la promotion des filières porteuses d’emplois, prolonger la durée du stage, la digitalisation des services ou des activités, stimuler les capacités d’initiatives (auto-emploi), avoir une ambition et détermination.

 

Les activités de cette conférence-débat ont été clôturées par la remise des certificats aux lauréats stagiaires promotion 2022. Ces jeunes ont salué le projet et témoignent. Ils ont acquis des connaissances en compétences générales notamment sur l’éthique et déontologie professionnelle, Compétence à la vie et apprentissage du milieu de stage, les techniques de recherche d’emploi, en leadership managérial et serviable.

 

Source: IWACU Burundi