Gitega: le Chef de l’Etat participe aux travaux communautaires

Le Président de la République s’est joint samedi 19 mars 2022 à la population de la ville de Gitega dans les travaux de construction du stade des Jeux complexes situé au quartier Musinzira.

Les travaux consistaient au mélange du sable et du ciment pour bétonner une tribune de ce terrain de jeux complexes dont le basketball, le volleyball, le handball, etc. Ce terrain en construction accueillera des jeux qui se joueront même pendant la nuit ou en période pluvieuse.

Après les travaux, le Chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye a invité la population de Gitega à l’amour du travail pour contribuer au développement du pays. Il a par la même occasion exhorté les citadins de Gitega à construire une ville propre, digne d’être appelée capitale politique du pays.

Pour soutenir les travaux de construction du stade des jeux complexes dans le quartier Musinzira au chef lieu de la province Gitega, le Président de la République Evariste Ndayishimiye a contribué pour 10 millions de francs burundais. Et Plusieurs personnalités lui ont emboîté le pas en donnant des sommes d’argent et des sacs de ciments.

La fin des travaux de construction de ce stade au quartier Musizira est prévue au mois de juillet 2022.
Ces travaux qui ont vu la participation du Chef de l’Etat et des députés élus dans la circonscription de la province de Gitega en vacances parlementaires, des militaires, des administratifs, des hommes d’affaires natifs de la province Gitega, etc.

Source: Radio Television Burundi

Le ministre en charge de l’environnement reçoit en audience le co-facilitateur du PFBC

Le Ministre en charge de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage Déo Guide Rurema a reçu en audience lundi 21 mars 2022 à Bujumbura le co-facilitateur du partenariat pour les forêts du bassin du Congo PFBC Raymond MBITIKON en compagnie du Secrétaire Exécutif de la commission des forêts de l’Afrique centrale COMIFAC. Ils ont échangé sur le rôle du Burundi dans la conservation de l’environnement et la relève du Burundi d’assurer la présidence de la COMIFAC dans la sous-région.

Le ministre Déo Guide Rurema a rappelé que la conservation et la protection des forêts jouent un rôle crucial dans la protection de l’environnement et de la couche d’Ozone. Il a en outre rappelé que le Chef de l’État exhorte toujours la population à augmenter la production tout en préservant l’environnement.

Quant au Co-facilitateur du PFBC Raymond MBITIKON, il a indiqué qu’ils ont échangé sur les conclusions de la COP26 où les partenaires ont promis 1.5 milliards de dollars pour aider les pays du bassin du Congo à développer leur politique, leur conservation et la lutte contre les changements climatiques.

Selon lui, chaque pays de la sous-région devrait identifier ses priorités en élaborant des projets. Le Burundi a un rôle à jouer dans la vie des forêts de l’Afrique centrale, a souligné le Co-facilitateur Raymond MBITIKON. De plus, le Burundi pourrait prendre la présidence de la COMIFAC pour les 2 prochaines années, a précisé Raymond MBITIKON.

Il revient alors aux pays membres de la COMIFAC de développer une approche locale et en même temps voir comment au niveau sous régional quel type d’approche utiliser pour mobiliser ces ressources en collaboration avec le secrétariat exécutif de la COMIFAC, a conclu le Co-facilitateur du partenariat pour les forêts du bassin du Congo.

Source: Radio Television Burundi

Gitega: les agriculteurs toujours en attente de la fumure organo-minérale FOMI

Les agriculteurs de la commune Bugendana en province de Gitega révèlent qu’ils font face au manque de fumure organo-minérale FOMI pour la saison culturale B. La situation est ainsi alors qu’ils ont payé à l’avance leurs factures pour se procurer de cette fumure organo-minérale.

Le constat des journalistes sur terrain est que certains cultivateurs qui avaient payé de l’argent pour quatre sacs de 25 kg chacun et qui pendant la livraison, ont pu récupérer un ou deux sacs de fumure organo-minérale. D’autres cultivateurs ont déjà semé le haricot sans attendre la fumure organo-minérale FOMI de peur de dépasser les dates de semis prévues pour la saison culturel B.

L’autre constat est qu’une autre catégorie de cultivateurs n’a pas encore semé le haricot, gardant espoir que cette fumure lui parviendra. Que ce soit ceux qui ont semé sans fumure organo-minérale FOMI ou ceux qui n’ont pas encore semé le haricot, tous les cultivateurs affirment que cette situation est un signe précurseur de la mauvaise récolte de la saison culturale B en commune Bugendana.

L’administrateur de la commune Bugendana Béatrice Bukuru souligne pour sa part que les lamentations des cultivateurs par rapport à l’insuffisance de la fumure FOMI sont fondées et que cette situation risque d’impacter négativement la récolte de la saison culturale B.

Quant au directeur du bureau provincial de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage en province de Gitega Oscar Uwoyizeye, il affirme que les agriculteurs attendent plus de deux cent vingt tonnes de fumier organo-minérale FOMI car sur toute l’étendue provinciale, la commande déjà payée est de plus 2800 tonnes.

Source: Radio Television Burundi

Vers la fin des lamentations des agriculteurs suite au manque des fertilisants

Le ministre de l’environnement, agriculture et l’élevage Déo Guide Rurema a effectué une visite à la société fabricant les fertilisants organo-minéraux FOMI en commune Mutimbuzi en province de Bujumbura. L’objet de cette visite est de rencontrer les hauts cadres de cette société pour fixer le calendrier de la distribution des fertilisants à la population qui a déjà fait la commande dans tout le pays.

Après la réunion à huis clos, le ministre Déo Guide Rurema a annoncé qu’au cours de la saison culturale 2022 B, il a été constaté beaucoup des lamentations des agriculteurs qui n’ont pas reçu la quantité d’engrais qu’ils avaient commandé au cours de cette saison agricole.

Déo Guide Rurema explique que cette insuffisance de fertilisants est un impact dû à l’appel du gouvernement qui a incité tout burundais privés et coopératives d’investir beaucoup plus dans le secteur agricole ce qui a fait qu’il y ait une grande demande d’intrants surtout en engrais.

Après la réunion qui a regroupé les hauts cadres du ministère en charge de l’agriculture et les hauts cadre de la société FOMI, des mesures ont été arrêtées pour identifier et donner des fertilisants aux agriculteurs qui en ont besoin pour éviter les spéculations des commerçants qui les stockent pour les vendre à un prix élevé.

A partir de ce lundi 21 mars jusqu’au 23 mars 2022, il y aura distribution des fertilisants Totahaza et Imbura dans tout le pays en commençant par la plaine de l’Imbo. Le personnel du ministère en charge de l’agriculture sera déployé pour superviser la distribution des fertilisants a souligné le ministre Déo Guide Rurema.

Il a en outre demandé Au ministre de l’intérieur à prêter main forte pour que ces fertilisants soient distribués aux vrais bénéficiaires.
Le ministre Déo Guide Rurema a annoncé que dans la plaine de l’Imbo, l’équipe technique du ministère en charge de l’agriculture effectuera une descente dans les marais pour se rendre compte de l’état phénologique des champs, identification des propriétaires et la livraison de la quantité correspondante à la superficie du champ.

Dans les autres régions,la méthodologie sera la même et la responsabilité sera confiée aux directions provinciales ayant l’agriculture dans leurs attributions et l’administration locale a conclu le ministre en charge de l’agriculture Deo Guide Rurema.

Source: Radio Television Burundi

Le ministre de l’intérieur réunit les autorités administratives

Le ministre en charge de l’intérieur et de la sécurité publique Gervais Ndirakobuca a tenu vendredi 18 mars 2022 à Bujumbura, une réunion avec les gouverneurs de Provinces, les administrateurs communaux, les directeurs et inspecteurs techniques, les coordonnateurs de la CNAP, les commissaires généraux et adjoints, les Chefs des bureaux et adjoints ainsi que les commissaires régionaux et provinciaux de la police.

Selon le ministre en charge de l’intérieur Gervais Ndirakobuca, cette réunion avait pour but d’encourager chacun des participants, lui faire un clin d’œil sur la mission lui confiée, analyser l’état de mise en œuvre des recommandations relatives à la vision du gouvernement responsable et laborieux.

Gervais Ndirakobuca a remercié tous ceux qui se sont donné corps et âme pour mettre en application les recommandations du gouvernement responsable et laborieux. Il a invité ceux qui en sont à mis parcours, à redoubler d’efforts pour arriver au but.

Le ministre en charge de la sécurité Publique a informé les habitants de la Mairie de Bujumbura que la nouvelle mesure de délimitation des zones de circulation pour les tricycles, motos et vélos est irréversible. Gervais Ndirakobuca a fait savoir que dès ce 21 mars 2022, cette mesure est mise en application.

Il a précisé que cette mesure concerne aussi certaines entreprises publiques et privées qui utilisent ces moyens de déplacement. Gervais Ndirakobuca a souligné que les recours seront faits après la mise en application de cette mesure. Seuls les personnes vivant avec handicap qui se déplacent avec des tricycles ne sont pas concernées par cette mesure, a souligné le ministre en charge de l’intérieur.

Après la présentation sur la perception des impôts et taxes dans toutes les provinces, il a été constaté que certaines communes comme Kirundo, Muyinga Rumonge, Vumbi, Bwambarangwe, Busiga et Busoni accusent un manque à gagner après comparaison de deux mois de l’année 2021 et ceux de 2022.

Le Ministre en charge de l’intérieur a demandé à tous les administrateurs communaux et tous les participants de respecter les heures de service, aux administrateurs de visiter régulièrement les lieux de collecte des impôts et taxes afin d’augmenter le volume des recettes communales.

A tous les gouverneurs et administrateurs, il leur a également demandé de recueillir les doléances de la population, de veiller à ce que les vendeurs n’augmentent pas les prix de certaines marchandises dont le ciment et le sucre comme ils veulent. Gervais Ndirakobuca a interdit à certains administratifs et agents de la police de la sécurité routière de ne pas percevoir des taxes ou amendes non reconnues par loi.

Source: Radio Television Burundi

Le Ministère en charge de l’agriculture apprécie les activités de l’ONG TUBURA-BURUNDI

Le ministère de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage a organisé jeudi 17 mars 2022, une descente sur terrain dans les provinces de Gitega, Muramvya et Kayanza. Objectif : se rendre compte des activités sur terrain de l’ONG One Acre Fund TUBURA-Burundi, une ONG qui appuie les ménages dans le secteur agricole et surtout les coopératives Sangwe pour une meilleure production.

L’assistant du ministre en charge de l’agriculture et de l’élevage Rose Niyizobaza a apprécié positivement les activés et les réalisations de l’ONG One Acre Fund TUBURA-Burundi. Elle a indiqué que cette ONG non gouvernementale travaille en collaboration avec le ministère. Les agents de TUBURA-Burundi travaillent avec les agronomes du ministère en charge de l’agriculture. Elle a été satisfaite du bon encadrement des membres de TUBURA-Burundi et de la bonne production qui se remarque.

L’ONG One Acre Fund Tubura-Burundi opère dans cinq provinces du pays à savoir Gitega, Muramvya, Mwaro, Kayanza et Ngozi et encadre plus de 160 mille ménages et coopératives Sangwe. Elle leur octroie des semences sélectionnées de maïs, de haricots et de fumier organo-minéral

Source: Radio Television Burundi