Rumonge : Les Mulele Bahutu affrontent les Batutsi à Midodo

Après les massacres du samedi 29 avril 1972 au stade de Rumonge, la journée du déclenchement du génocide de bahutu, les tueries se sont poursuivies dans différentes parties de la commune de Rumonge. A la sous-colline Midodo, zone Minago, des informations font état d’une bataille acharnée entre les Batutsi de la région de Mugamba et les Bahutu en provenance de l’Imbo , formés par les Mulele. Les témoins dénombrent un nombre suffisant de victimes dont la majorité ont été traînées sous le soleil et dévorées par des bêtes sauvages.

Willy NTAKARUTIMANA

Midodo est une petite plaine située au sommet d’une colline. De temps en temps occupée par les éleveurs en raison de bons pâturages. Cet endroit, bien qu’il soit de la région de l’Imbo, il n’est pas loin non plus de la région de Mugamba. Les habitants de cette localité, même en plein soleil, portent manteaux et bâtons à la main pour certains. Et les autres se promènent avec des machettes à la main. « Cela fait partie de notre mode de vie », nous disent ces habitants.

Selon eux, de nombreuses personnes ont perdu la vie à la sous-colline Midodo depuis lundi , 2 jours après le déclenchement de la crise au stade de Rumonge. Ce jour-là , les Batutsi voudraient venger leur peuple massacré par les bahutu mulele. Ils étaient armés de lances acérées et de bambous.

Et le même jour, les Bahutu de la localité de mw’IDONZI et ceux de MUHUZU se sont également rendus à MIDODO pour contrer les Batutsi et les empêcher de se rendre à MUHUZU. Un grand nombre de victimes dans cette bataille étaient des Bahutu, car ils devaient approcher les Batutsi avec des machettes tandis que les Batutsi , armés de lances et de bambous, pouvaient facilement viser un muhutu sans s’en approcher.


Le lendemain, il n’y a pas eu d’affrontements à Midodo, les Batutsi ne sont pas revenus. De même, mercredi, les bahutu ne sont pas revenus. Mais, jeudi, tous les 2 camps étaient déjà présents. Et pendant les affrontements, des coups de feu ont été entendus. C’est l’administrateur de Rumonge, Nyambere Damas alias « Ntambweyikimwenyi » qui avait tiré.

Avec leurs machettes, les bahutu ont été pétrifiés et ils ont commencé à fuir. Les Batutsi les poursuivirent jusqu’à Muhuzu.

Selon ces témoins, ces mulele auraient pris directement le chemin de retour vers le Zaïre à travers le lac Tanganyika car, après cette bataille, personne d’autre n’a jeté un coup d’œil à un seul Mulele dans cette région. Et, suite à ces tueries, même le chemin Midodo-Muhuzu a été abandonnée à cause des corps de bahutu traînés sur le sol dans un état de décomposition qui dégageaient des odeurs nauséabondes.

« Les mulele portaient des talismans« 

D’après nos témoins dont certains ont même participé dans cette bataille, les mulele étaient des combattants zaïrois qui étaient venus à Rumonge dans le seul but de renverser le régime du Président Michel MICOMBERO qui venait d’éliminer le dernier Mwami du Burundi, le roi Ntare 5 Ndizeye Charles qui était proche des bahutu. Et parmi ces mulele, nos témoins reconnaissent encore 3 qui étaient des chefs et qui s’étaient attribués des noms burundais comme Minani, Nzosaba et Kanyembo.

Les bahutu avaient alors eu de la part des combattants mulele, une formation au combat. Cette formation se tenait de temps en temps à MUHUZU, racontent nos témoins. Pour nous former, poursuivent nos témoins, les mulele nous mettaient à plat ventre sur une feuille de bananier ; une autre feuille de bananier placée sur notre corps.

Et puis, ils nous aspergeaient le liquide. Et après, ils nous frappaient avec des machettes sur le corps. Et s’il s’avérait que la feuille sur ton corps n’était pas coupée en deux parties et que celle qui était par terre était coupée en deux, ils te donnaient directement une machette et tu étais recruté comme tel. Au contraire, vous étiez directement chassé.Malgré cela, nos témoins disent que ces talismans n’ont eu aucun effet au coup de fusil sur base de ce qui s’est passé à Midodo.

Et après cette bataille, les Batutsi ont continué à tuer les bahutu et à piller dans leurs ménages à Muhuzu et ailleurs. Ces témoins ont déploré le fait que les mulele aient été les premiers à fuir laissant derrière eux des innocents Bahutu massacrés par les Batutsi à Muhuzu.

Source: Commission Vérité Réconciliation

One Reply to “Rumonge : Les Mulele Bahutu affrontent les Batutsi à Midodo”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *