Au 2ème jour de la prière nationale d’action de grâce, le Chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye et d’autres autorités se sont rendus au terrain de l’ETS Kamenge pour suivre les enseignements organisés à l’intention des leaders, exerçant différentes fonctions dans les institutions de la République.

Dans ce séminaire des leaders, les premiers enseignements ont été dispensés par Mgr Nshimiyimana Déogratias sur le thème: “Dans tout ce que nous faisons Dieu en est témoin” . Se référant à 1Thessaloniciens2, il a montré les qualités d’un bon leader.

Pour Mgr Deogratias Nshimiyimana un leader doit être fidèle, éviter d’être une charge pour les autres, il fait tout dans la droiture et la justice en se référant à la parole de Dieu, il aide ses dirigés à réaliser leurs rêves et doit avoir de bonnes relations avec eux et leur donne de bon conseils. Tout le monde rend de lui un bon témoignage. Le bon leadership commence dans son ménage.

Le Chef de l’Etat a débuté ses enseignements en affirmant que nous devons apprendre comment diriger le pays parce que les générations actuelles n’ont pas de référence en matière de gestion du pays. Ce que nous avons vécu ne peut pas nous servir de référence parce qu’ avec la colonisation nous avons perdu notre identité, au lieu d’être des burundais nous sommes devenus hutu et tutsi a dit le Président de la République Evariste Ndayishimiye.
Le Chef de l’État trouve qu’il y a une certaine similitude entre les dures épreuves que le Burundi a traversées avec l’histoire d’Israël.

Il a réaffirmé que le Burundi est un pays béni comme la nation d’Israël. Pour lui, le Burundi regorge d’énormes richesses mais pour en bénéficier les burundais doivent se laisser guider par la parole de Dieu, se confier à lui, sinon le diable n’acceptera jamais que nous puissions profiter de tous ces bénédictions divines.

Se référant à Romains 13, le Chef de l’Etat a rappelé que toute autorité vient de Dieu et que l’autorité doit comprendre qu’elle effectue une mission divine.
Toutes les autorités sont donc appelées à servir le peuple de Dieu comme de bons pasteurs qui paissent le troupeau dont ils ont la charge

Le Chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye a clôturé ses enseignements par une prière. Il a demandé à Dieu de pardonner les autorités et tous les burundais pour les mauvais agissements dont ils se sont rendus coupables et qui ont freiné le développement du Burundi.

Source: Radio Television Burundi

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.