Les rideaux sont tombés, ce mercredi 31 août, sur l’exposition à la Place de l’indépendance de 60 portraits de différentes personnalités. Ces hommes et femmes illustrent la conception des Burundais sur le sens de l’indépendance et montrent une multitude de carrières à travers le pays.

Cette exposition de photos à la Place de l’indépendance était une première dans son genre au Burundi : « Ces photos exposées constituent un moyen choisi par le Consortium Ku.Zîko afin que les Burundais donnent leur expression sur le sens de l’indépendance après 60 ans », a fait savoir Roland Rugero, coordinateur de Ku.Zîko lors des activités de clôture cette exposition.

Selon Rugero, cette exposition a repris la richesse et la diversité des Burundais, des étudiants de l’université du Burundi ont fait le décompte des visites pendant trois jours et chaque décompte faisait de mille visiteurs par jour.

« Dans le cadre des activités du Consortium Ku.Zîko avec l’administration, nous allons faire des expositions à Gitega, à Ngozi ainsi qu’à Rumonge pour alimenter la réflexion sur la signification et l’engagement que suppose le sens de l’indépendance », indique Roland Rugero. D’après lui, les personnalités exposées ont été choisies dans les différents secteurs de la vie du pays pour donner leur conception sur l’indépendance.

Pour le musicien Yves Kami dont sa photo vient d’y passer deux mois, l’indépendance est une opportunité pour chacun citoyen de contribuer dans le développement en coopération avec les autres.

Pour l’abbé Adrien Ntabona, l’indépendance, c’est la disposition de soi-même. « C’est-à-dire des citoyens qui prennent en main la destinée de leur pays sur plan culturel, économique et politique ».

Albert Mbonerane, défenseurs de l’environnement a donné sa conception sur ce concept : « L’indépendance c’est cette liberté d’agir selon les projections dans l’avenir ».

Pour le représentant de l’Ambassade de la Suisse au Burundi qui a appuyé ce projet, les différents portraits montrent différents visages derrière une multitude de carrières à travers le pays : mécaniciens, artistes, journalistes, agriculteurs, religieux, professeurs, …

Et de souligner qu’il s’agit de ces hommes et femmes que nous voulons célébrer, car ils ont apporté leur contribution à bâtir le Burundi. C’est aussi auprès d’eux que la Suisse s’engage pour un développement durable du Burundi.

Cette exposition a duré deux mois. Elle a été lancée 1er juillet à l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance du Burundi.

Source: IWACU Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.