Le Burundi a célébré samedi le 18 décembre 202, la journée de l’arbre édition 2021. Le thème était :” La restauration des forêts : une voie vers la reprise et le bien-être”. Les cérémonies ont été rehaussées par le Vice-président de la République Prosper Bazombanza sur la colline Gihofi commune Bukemba dans la Province Rutana.
Les cérémonies de cette journée nationale de l’arbre ont débuté par la plantation des bambous pour protéger les berges de la rivière Muragarazi sur cette même colline Gihofi.

Dans son discours à l’occasion de la journée nationale de l’arbre, le ministre de l’environnement, de l’agricultureet de l’élevage Deo Guide Rurema a rappelé que les arbres sont indispensables pour protéger la terre contre l’érosion et les arbres agroforestiers pour soutenir le sol en maintenant sa fertilité.
Le ministre Deo Guide Rurema s’est réjoui que cette journée se célèbre au moment où le ministère vient de terminer la campagne nationale de traçage des courbes de niveaux pour protéger le sol contre l’érosion.

Il a appelé à la population de Rutana à sauvegarder l’environnement et à proteger ces bambous plantés. La population est appelée à regrouper leurs terres en vue d’augmenter la production tout en bénéficiant des appuis en intrants, en semences sélectionnées et un encadrement de proximité.

Selon le ministre Deo Guide Rurema, la plantation des arbres sur toutes les collines permettra la purification des eaux des rivières et des lacs et la sauvegarde de la biodiversité et par conséquent l’augmentation de la production agricole pour atteindre l’objectif du gouvernement que chaque bouche ait à manger et chaque poche de l’argent. Deo Guide Rurema est revenu sur les actions menées pour une augmentation de la production et a indiqué que cette augmentation est le fruit de la protection l’environnement y compris le sol.
Dans son allocution, le Vice-président de la République Prosper Bazombanza a fait savoir que la sauvegarde des forêts est incontournable car un pays n’ayant pas de forêts est caractérisé par la famine et le désert.

Revenant sur les avantages des forêts, les arbres contribuent au cycle de la pluie, à la lutte contre l’érosion, à la diminution de la pollution de l’atmosphère, à la protection de la couche d’ozone et contribue aussi au nettoyage de la nappe
phréatique.

Le Vice-président de la République Prosper Bazombanza s’est réjoui des efforts fournis par le gouvernement du Burundi à travers le projet Ewe Burundi Urambaye dans la restauration des forêts. A cet de fait et dans le but de s’unir aux autres nations dans le combat contre les changements climatiques,le Burundi depuis 2015 a entamé un vaste programme de planter les arbres et 4000 ha sont emblavés chaque année sur financement de l’Etat et 12000 ha avec l’appui des partenaires.

Le Vice-président Prosper Bazombanza a fait un clin d’oeil aux personnes qui font l’abattage passif des forêts sans demander l’avis du moniteur agricole. Il a demandé aux parties prenantes de chercher d’autres comestibles que le charbon de bois pour la cuisson.

Prosper Bazombanza a exhorté la population à planter des arbres qui absorbent peu d’eau dans les 50m à partir des berges des rivières et d’enlever ceux qui absorbent beaucoup d’eau pour éviter les tarissements des rivières et des ruisseaux.

Source: Radio Television Burundi

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.