Au cours de la présentation des réalisations pour le premier semestre 2021-2022, ce 6 janvier, le ministre de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines, Ibrahim Uwizeye a fait savoir que seule la société comptoir minier des exploitations du Burundi (COMEBU) poursuit l’exploitation des minerais dans le pays : « Les activités des autres sociétés sont suspendues ».

Il a indiqué que 390 dossiers de demande d’exploitation miniers ont été enregistrés pendant les six derniers mois alors que 280 sites miniers ont été suivis et encadrés.

« 274.936,05 kg de minerais de 3Ts ont été étiquetés et 363.346,08 kg de minerais exportés », a expliqué le ministre de l’Energie et des Mines. Et de préciser que 261 sites d’exploitation des minerais et des carrières dont 84 au nord, 16 à l’est, 67 à l’ouest, 51 pour les carrières au centre et 43 pour les carrières au sud ont été évalués.

Selon le ministre Uwizeye, le projet de politique minière au Burundi est en cours de révision : « Une fois adopté, le processus d’adoption du code minier révisé suivra ». Et de rappeler qu’une équipe technique pour actualiser le guide des investisseurs dans le secteur minier et carrier a été mise en place.

Source: IWACU Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.