La direction générale de l’ENS organise une formation à l’intention des enseignants qui débutera le 22 janvier 2022 dans la province de Ngozi. Les bénéficiaires s’insurgent contre les frais de formation, qui selon eux, sont exorbitants.

« Afin d’assurer le perfectionnement et la formation continue des enseignants de l’école fondamentale et post-fondamentale, la direction générale de l’Ecole normale supérieure (ENS) lance un appel à inscription à une formation organisée cette année académique 2021-2022 dans la province de Ngozi », lit-on dans un communiqué signé et sorti, le 10 janvier par Nusura Hassan, directeur général de l’ENS.

Selon le même communiqué, est éligible à ladite formation, tout enseignant ayant le diplôme de baccalauréat, licence, ingéniorat, master ou équivalent en fonction qui n’a pas reçu de formation solide en pédagogie au cours de son cursus universitaire.

Par ailleurs, poursuit le communiqué, est aussi éligible à la formation toute personne détentrice d’un diplôme universitaire qui désire embrasser la carrière d’enseignant mais qui n’est pas lauréate d’une institution d’enseignement supérieur qui forme les enseignants.

Le communiqué précise que la formation est payante à raison de 100 mille BIF comme frais d’inscription et 450 mille BIF de minerval payables en trois tranches.

Contactés à ce propos, les enseignants éligibles estiment que la formation est opportune. Cependant, certains d’entre eux disent que le minerval est très élevé. « Compte tenu de nos maigres salaires, les frais de formations sont exorbitants». Ils demandent à l’autorité concernée de revoir à la baisse ce minerval.
Signalons que le communiqué ne précise pas la durée de la formation.

Source: IWACU Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.