L’Observatoire National pour la Lutte contre la Criminalité Transnationale (ONLCT) : ’’Ou est ton frère ?’’ demande aux acteurs engagés dans le secteur de la protection de l’enfance au Burundi, aux administratifs locaux, aux CDFC, aux Forces de l’ordre et à la population burundaise en général de travailler de concert en faisant le monitoring et dénoncer des cas de maltraitance des enfants.

« Cette criminalité souterraine qui porte souvent atteinte aux droits surtout à l’intégrité physique et morale de l’enfant burundais est à éradiquer à jamais », indique Me Prime Mbarubukeye, président et représentant légal de cette association.
Cette association se dit consternée par le cas d’Henri Ndayizeye, 9 ans, qui a été victime des violences domestiques, le 11 janvier 2022 vers 21h, car il a été brûlé à l’aide d’un sachet par sa belle-mère du nom de Bahati Ndayisaba l’accusant d’avoir volé un montant de 9.000 BIF à une voisine. Cela s’est passé au quartier Bukirasazi I, 2ème Avenue en zone de Kinama, commune de Ntahangwa de Mairie de Bujumbura.

Selon cette association, la présumée coupable vit sous le même toit avec la victime dont la mère est partie à destination des Pays du Golfe depuis longtemps après le lui avoir confié. « La victime a été sauvée de justesse par les voisins qui ont alerté les autorités administratives locales, les acteurs engagés dans la protection de l’enfance, notamment ‘’ONLCT : Ou est ton frère ?’’, qui se sont tous mobilisés pour appeler la police. Cette dernière a mis hors d’état de nuire la présumée auteure de ce crime en la conduisant devant l’OPJ instructeur qui a déjà ouvert un dossier pour de plus amples enquêtes », fait savoir Prime Mbarubukeye. Il indique que l’association a déposé une plainte en lieu et place de la victime.


Source: IWACU Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.