En date du 20 septembre 2022, en zone Gitaza, commune Muhuta dans la province de Rumonge, la police et l’administration ont procédé à une fouille et perquisition dans les ménages qui étaient soupçonnés de fabriquer les boissons prohibées.

C’était très tôt le matin que la police a découvert 5 ménages qui fabriquaient et commercialisaient les boissons prohibées. Des bouteilles en plastique, des bidons, des sceaux, des futs remplis de ces boissons prohibées ont été découverts. Elles étaient fabriquées à base du sucre, du thé, le champignon appelé magique et les plantes naturelles comme « umubirizi et umugombe». Les fabricants disaient aux consommateurs que ces boissons sont prises comme médicament qui guérit plusieurs maladies. La fermentation dure entre 3 semaines et 1 mois.

L’administrateur de la commune Muhuta, Ntunzwenimana Domithile, a dit que cette découverte de l’usine montre que l’administration à la base s’est distraite sciemment car elle sait que c’est strictement interdit de fabriquer et commercialiser des produits qui peuvent être nuisibles à la santé humaine. Ces fabricants n’ont aucun document qui leur autorise ces activités.

Cette autorité a appelé la population a toujours être vigilant des produits qui leur sont proposés à consommer car des escrocs ne manquent jamais. Elle a également souligné que l’administration ne va rien ménager pour continuer à lutter contre la fabrication et la commercialisation des boissons prohibées ainsi que d’autres produits interdits.

Quant au commissaire communal, Lt. Pol. Irankundiye Lazard, il a précisé que cette activité de lutte contre la criminalité s’est bien déroulée grâce à la bonne collaboration de l’administration et de la population. Il a aussi appelé la population de garder la vigilance car il y a des gens qui profite de l’ignorance de la population en leur vendant des produits qui peuvent être dangereux à la vie de la population et c’est un danger public. Les éléments issus des comités mixtes au niveau collinaire doivent toujours être actifs et signaler tout ce qui suscite une inquiétude à la population en général.

Vous saurez que 12.500 litres ont été versé par terre, 5 personnes ont été arrêtées avec tous leurs ustensiles. Des dossiers ont été confectionnés et acheminés à la justice.

Source: MINISTRY OF THE INTERIOR, COMMUNITY DEVELOPMENT AND PUBLIC SECURITY

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.