Le Président du sénat Emmanuel Sinzohagera et Représentant légal de l’église Méthodiste Unie au Burundi s’est joint aux fidèles de l’église Pentecôte de Magarama en commune et province Gitega, dans le culte à l’ honneur de l’Eternel dimanche 13 Février 2022.

Dans son message de salutation aux fidèles de cette église, le Président du sénat a remercié l’église Pentecôte en général pour sa contribution dans le développement du pays.

Emmanuel a saisi cette occasion pour demander aux chrétiens et à tous les burundais de remercier Dieu le Tout Puissant qui a permis la levée des sanctions contre le Burundi. Le Président du sénat a également demandé aux chrétiens et à tous les burundais de soutenir et d’encourager le Chef de l’Etat par la prière afin que Dieu lui accorde la sagesse et la capacité de bien diriger le pays et de mener de bonnes relations diplomatiques avec d’autres pays. Il leur a demandé de soutenir le Président de la République par les activités de développement.

Le Président du sénat a été invité par la suite à prêcher la parole de Dieu ce jour-là. Se référant aux saintes écritures les livres de Job 42 : 2 ; Psaume 135 :6 ; Jérémie 1 :11-12 ; et Jean 14 :1-3, le prédicateur du jour a rappelé aux chrétiens que Dieu les appelle à la sainteté, et les a invités par la même occasion à éviter le péché.

Dans son message, le serviteur de Dieu a exhorté les fidèles à espérer toujours en Jésus Christ. Il les a expressément défendus de courir après les prophètes, précisant que les prophéties pour chaque chrétien se trouvent dans les saintes écritures. « Lisez la bible et vous saurez les projets de Dieu sur vous, au lieu de suivre les faux prophètes », a insisté Emmanuel Nsinzohagera.
Et de préciser que rien ne peut bloquer les promesses de Dieu sur quelqu’un, rappelant que Dieu est derrière sa parole pour l’accomplir.

Le Président de la chambre haute du parlement et Représentant légal de l’église Méthodiste Unie, a terminé sa prédication en invitant les fidèles de l’église Pentecôte de Magarama à prier sans cesse, car, a-t-il précisé, « la prière est la clé qui ouvre les portes de l’impossible et qui fait écrouler tous les blocages ».

Source: Radio Television Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.