A l’issue de la fête de l’Europe ce lundi 9 mai, l’ambassadeur de l’Union européenne au Burundi, Claude Bochu, a exprimé sa satisfaction face aux avancées du processus de rapprochement entre Gitega et l’UE.

L’ambassadeur de l’Union européenne au Burundi s’est félicité des nombreux projets de coopération avec le Burundi notamment dans le secteurs des infrastructures avec la construction de centrales hydroélectriques ou solaires, 33km de voiries urbaines de Bujumbura, construction de nombreuses routes nationales, le développement rural, la sécurité alimentaire et la santé.

L’ambassadeur Claude Bochu s’est particulièrement réjoui du financement de la gratuité des soins pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans. « Plus d’un million de Burundaises en ont bénéficié », a souligné le diplomate européen.

Et d’ajouter que l’engagement de l’UE évoluera vers d’autres domaines tels la lutte contre le réchauffement climatique, la rénovation du Port de Bujumbura, la modernisation de la Justice, le soutien à la jeunesse, …

Enfin, M. Bochu est revenu sur la reprise de la coopération entre l’UE et Gitega et a parlé de rapprochement « singulier et prometteur ». Le représentant de l’UE au Burundi a évoqué la levée des sanctions contre le Burundi et la visite du chef de l’Etat burundais à Bruxelles. « Ce fut un moment fort qui témoigne du retour du Burundi sur la scène internationale. Nous sommes heureux qu’il ait pris place au siège des institutions européennes », a fait savoir l’ambassadeur Bochu.

Dans son discours, le ministre chargé des Affaires étrangères, Albert Shingiro, a exprimé le souhait d’un partenariat avec l’UE basé sur la sincérité, le respect mutuel et la convergence des intérêts des uns et des autres.

Source: IWACU Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.