La Banque centrale (BRB) compte augmenter davantage les devises allouées à l’importation du carburant pour faire face à la montée du prix du baril au marché international et ainsi importer la quantité suffisante, une annonce faite ce mercredi 4 mai par le gouverneur de ladite banque.

« Les devises allouées à l’importation du carburant sont devenues insuffisantes suite à la montée des prix au marché international. Nous sommes à l’œuvre pour faire face à ce problème », a indiqué Jean Ciza, gouverneur de la Banque de la République du Burundi.

C’était au cours d’une séance de présentation du rapport du comité de politique monétaire du quatrième trimestre 2021 ainsi que l’état des lieux de la mise en œuvre des nouvelles mesures de politique de refinancement des secteurs porteurs de croissance.

Bien que la Banque centrale ait haussé les allocations en devises allouées à l’importation des produits pétroliers, a-t-il précisé, elles restent insuffisantes suite à la montée du prix du baril et une forte demande en carburant.
M. Ciza a fait savoir en outre que les réserves en devises ont des limites, ce qui a fait que les allocations en devises n’ont pas augmenté dans les mêmes proportions que la demande en carburant.

Pour lui, il faut hausser la production, surtout des cultures de rente afin de mobiliser des devises en quantité suffisante. De plus, ajoute-t-il, une bonne organisation du secteur minier permettrait d’accroître l’assiette des devises.

Source: IWACU Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.