Le ministère de la santé publique et de la lutte contre le Sida, à travers son programme élargi de vaccination (PEV) a organisé en Mairie de Bujumbura, vendredi 21 janvier 2022, un atelier média sur l’organisation de la semaine santé mère-enfant, couplée à la vaccination contre la rougeole et la rubéole, 2ème édition 2021, prévue du 25 au 29 janvier 2022.

Lors de l’ouverture de cet atelier, le secrétaire permanent au ministère de la santé publique Jean Baptiste Nzorironkankuze a souligné que la communication reste la pierre angulaire pour contribuer à la réussite de la mise en œuvre des activités visant à améliorer la santé de la population et plus particulièrement celle de la mère et de l’enfant.

Il a en outre indiqué que cette campagne ne peut atteindre les objectifs visés sans l’adhésion de tous et plus particulièrement celle des médias du fait qu’ils ont toujours été d’excellents canaux , pour aider à véhiculer les messages de sensibilisation et à tenir informée toute la communauté burundaise, sur l’organisation de différentes campagnes. « C’est une meilleure opportunité pour que les professionnels des médias contribuent en vue d’appuyer le ministère en charge de la santé publique à mobiliser toute la population et toutes les parties prenantes pour le bon déroulement et la réussite de cette activité que le ministère compte organiser en date du 25 au 29 janvier 2022 », a précisé le Jean Baptiste Nzorironkankuze.

Au cours d’une présentation qui a été faite à cette occasion, les participants ont été informés qu’au cours de cette campagne, il y aura l’administration du vaccin contre la rougeole et la rubéole (RR) à 1 991 904 enfants âgés de 9 à 59 mois dans tous les districts du pays ; l’administration de la Vitamine A à 2 018 218 enfants de 6 à 59 mois, le déparasitage à l’albendazole à 5 142 999 enfants de 1 à 14 ans dans tout le pays et le déparasitage à l’albendazole à 314 364 femmes enceintes (2ème et 3ème trimestre de grossesse) ; le déparasitage au praziquantel à 1640 051 enfants de 5 à 14 ans dans 22 districts endémiques à la bilharziose.

Il sera aussi question de sensibiliser des parents, tuteurs et gardiennes des enfants de 6 à 59 mois sur les bonnes pratiques alimentaires à l’aide des démonstration culinaires ; la sensibilisation de la population qui se présente aux sites de distribution sur la prévention de la pandémie de la covid-19 et la continuité des services de vaccination de routines dans le contexte du Covid-19.

Il sied de signaler que le coût global de cette campagne de la semaine santé mère-enfant couplée à la vaccination contre la rougeole et la rubéole est estimé à plus de 6 milliards de francs burundais.

Source: Radio Television Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.