(Bujumbura, 19 août 2022) Chaque année, le 19 août, la communauté humanitaire se réunie pour fêter la Journée mondiale de l’aide humanitaire. Treize ans après la première célébration de la Journée, la communauté humanitaire mondiale fait face aux conséquences d’une supercrise. L’addition dévastatrice des conflits, de l’urgence climatique, de la géopolitique, de la pandémie, de la pauvreté et d’une guerre a augmenté le nombre de personnes dans le besoin d’aide humanitaire à un niveau record de 303 millions d’êtres humains.

Alors que cette supercrise se poursuit, les travailleurs humanitaires interviennent chaque jour en fournissant une aide vitale sous forme de nourriture et de transferts monétaires, de soins et d’accès à l’eau potable, des services de protection et une éducation d’urgence à des millions de femmes, d’enfants et d’hommes. Parce que comme le dit le dicton, il faut #ToutUnVillage. Tout comme, il faut tout un village pour élever un enfant, il faut toute une communauté pour aider les personnes dans le besoin. En tant qu’individus, notre impact est limité, mais ensemble, notre impact est démultiplié.

Au Burundi, la communauté humanitaire, aux côtés du Gouvernement, continue d’apporter une assistance multisectorielle aux 947 000 personnes les plus vulnérables sur les 1,8 million dans le besoin. Cependant, malgré la transition progressive du pays vers le développement, des défis subsistent. Le Burundi fait partie des 20 pays les plus vulnérables face au changement climatique, entrainant des déplacements, des épidémies et affectant la sécurité alimentaire.

En ce jour célébrant les actions salvatrices de travailleurs humanitaires infatigables, nous remercions également les donateurs, qui soutiennent en permanence les humanitaires pour mener à bien ces opérations essentielles dans le monde, et ici au Burundi. À ce jour, le Plan de réponse humanitaire 2022 pour le Burundi, d’un montant de 182 millions de dollars, n’est financé qu’à hauteur de 13,5 %. Nous continuons de faire appel à tous les donateurs pour permettre aux humanitaires d’atteindre toutes les personnes ciblées par l’aide au Burundi.

Du 19 au 26 août, une exposition au Centre d’information des Nations Unies à Bujumbura présente des profils de travailleurs humanitaires. Elle est ouverte au public et donne un aperçu des différents professionnels et membres de la communauté nécessaires qui assistent les personnes les plus vulnérables. C’est l’occasion de montrer qu’il faut un village pour fournir de l’aide humanitaire.

Pour célébrer la Journée, le Secrétaire Général de l’ONU, António Guterres, a déclaré que “Très loin des projecteurs, les humanitaires travaillent sans relâche pour faire de notre planète un monde meilleur. Envers et contre tout, souvent au péril de leur vie, les humanitaires apaisent les souffrances dans les conditions les plus dangereuses qui soient. En cette Journée mondiale de l’aide humanitaire, nous rendons hommage aux travailleurs et travailleuses humanitaires œuvrant partout dans le monde. Nous louons leur dévouement et leur courage et saluons la mémoire de celles et ceux qui ont perdu la vie au service de cette noble cause. Ces femmes et ces hommes représentent ce que l’humanité a de meilleur.” Le Coordonnateur résident par intérim Richmond Tiemoko a ajouté que “la Journée mondiale de l’aide humanitaire est une opportunité de souligner l’efficacité et les effets positifs du travail humanitaire, et de féliciter les gens qui travaillent ensemble pour alléger les souffrances des personnes vulnérables et leur apporter de l’espoir. »

Source: UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.