Les cérémonies d’ouverture de la prière nationale d’action de grâce ont débuté l’après-midi de ce lundi 27 décembre 2021, au terrain de l’ETS Kamenge en Mairie de Bujumbura. Un long défilé présidé par le Couple présidentiel en compagnie des autres hautes autorités du pays a ouvert cette prière.

Après ce défilé, la Première Dame Angeline Ndayishimiye a prié pour le bon déroulement de la prière qui durera 5 jours. Elle a remercié le Dieu Tout Puissant pour tous les bienfaits que le Seigneur ne cesse d’accorder aux burundais. Elle a en outre demandé pardon pour tous les péchés que les burundais ont commis durant l’année qui touche à sa fin. La Première Dame Angeline Ndayishimiye a aussi imploré le seigneur afin qu’il garde toujours le Burundi contre la pandémie de la COVID-19.

Dans son mot d’accueil, le Maire de la ville Jimmy Hatungimana a fait savoir que ces 5 jours que durera la prière d’action de grâce sont une occasion de faire une auto-évaluation et dégager des perspectives d’avenir. Il invite les citadins à répondre massivement aux différents enseignements organisés à leur intention. Toutefois, il appelle les participants à toujours respecter les mesures barrières contre la pandémie de COVID-19, au moment où il s’observe une recrudescence de cas positifs.

Procédant à l’ouverture officielle de la prière d’action de grâce de 5 jours, le Chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye a affirmé que le Burundi ne cessera de rendre grâce à Dieu par la prière, les louanges et l’adoration. Malgré les moments difficiles qui ont endeuillé le pays, Dieu reste toujours aux côtés des burundais comme il l’a toujours fait pour Israël son peuple. “Les moments difficiles sont un passage obligé pour tout croyant, c’est pour lui une occasion de faire preuve de sa force et sa foi envers Dieu qui reste toujours aux côtés de son peuple », a expliqué le Chef de l’Etat.

S’inspirant des saintes écritures, le Président Ndayishimiye a rappelé que l’incrédulité, l’hypocrisie et la désobéissance à la parole de Dieu attirent la malédiction. Il a invité les burundais à se repentir et revenir sur le droit chemin sur lequel le Saint-Esprit dirige tout croyant.
Le Chef de l’Etat a exhorté les burundais à la prière et à ne plus être des auteurs de malheurs pour leur pays.

Aux différents leaders, le Président de la République recommande de bannir l’hypocrisie, la corruption, le vol, les malversations économiques et le favoritisme, qui sont quelques unes des sources de malheurs pour la nation. Il a appelé les leaders à être des modèles de vérité, d’unité et d’amour du prochain.

Durant ces 5 jours que durera la prière d’action de grâce, le Chef de l’État appelle les burundais et les participants à cette prière à faire une auto-évaluation afin de débuter une nouvelle ère. Au nom de tous les burundais, le Chef de l’État a demandé pardon au Tout Puissant pour les péchés commis cette année et a invité les burundais vivant au Burundi ou à l’étranger à faire de même.

Le Président Evariste Ndayishimiye a également invité les citadins à prendre part aux différents enseignements qui seront dispensés au cours de ces 5 jours de la prière nationale d’action de grâce. Il a fait savoir qu’il y aura également des séances de témoignages, en particulier le témoignage du Premier ministre Alain Guillaume Bunyoni.

Source: Radio Television Burundi

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.