Le ministre en charge de l’agriculture Déo Guide Rurema en compagnie de l’ambassadeur de Chine au Burundi Zhao Jiangping a visité les champs de démonstrations du riz hybride au site de Rukaramu en commune Mutimbuzi et à Gihanga. Ces Champs rizicoles appartiennent en grande partie aux coopératives avec l’appui des experts chinois.

Le ministre en charge de l’agriculture Déo Guide Rurema a indiqué que cette visite avait pour but de se rendre compte de l’état d’avancement des travaux des experts chinois qui sont entrain de travailler sur la production des semences de riz hybride localement au lieu de toujours les importer, a souligné Déo Guide Rurema. Il a ajouté que ce riz hybride peut produire 9 à 10 tonnes par hectare.
On a remarqué qu’ils sont également en train de travailler sur une variété locale de semence de riz qui résiste à la particulariose et peut produire 7 à 8 tonnes par hectare.

Le ministre de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage Deo Guide Rurema les a encouragés et leur a demandé d’accélérer la recherche et travailler sur tous les paramètres car dit-il, cette variété de riz locale ne tient pas beaucoup quand il y a du vent, les tiges ne supportent pas les intempéries, a poursuivi Déo Guide Rurema.

Parmi les doléances exprimées par la population figurent entre autres le manque de fertilisants et l’extension du projet des semences hybrides de riz dans d’autres localités.

L’Ambassadeur de Chine au Burundi Zhao Jiangping a fait savoir qu’ils vont travailler étroitement avec le ministère en charge de l’agriculture pour trouver une façon de produire des semences de riz locales et des hybrides afin qu’on puisse satisfaire les besoins des agriculteurs et arriver au développement agricole au Burundi.

Source: Radio Television Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.