Presque toute la partie abritant le parking desservant le sud de la capitale économique est délabrée. Dépités, les conducteurs et les passagers appellent l’administration municipale à réhabiliter ce parking.

Le goudron a disparu petit à petit cédant la place aux nids de poules et aux pierres. Avec la pluie, ces nids de poules contiennent des eaux qui débordent et tout devient boueux, ce qui dérange les passagers et cause du désordre dans le stationnement des bus.

« Cela fait plus d’une année que ce parking est délabré. Ces trous continuent à s’agrandir. Et lorsqu’il pleut, le parking est parsemé de flaques d’eau », explique un conducteur de bus rencontré sur place.

Il demande à l’administration municipale de réhabiliter ce parking pour faciliter la circulation : « Les travaux ne devraient pas se limiter à éclairer le parking. Il faut aussi boucher ces nids de poules et macadamiser tout cet espace ».
Pour un autre conducteur, les bus vétustes ont du mal à se déplacer dans ce parking : « Certains bus ne peuvent pas franchir ces nids de poules. Il y en a qui doivent être poussés pour les dépasser. Les conducteurs cherchent toujours à contourner ces trous, ce qui cause du désordre dans le stationnement ».

Certains conducteurs confient qu’ils se chamaillent souvent avec des passagers qui ne veulent pas patauger dans la boue : « Parfois, on est obligé de s’arrêter dans ces flaques et les passagers débarquent en colère. Ils nous rejettent le tort comme si nous sommes responsables de ce délabrement ».

Des passagers craignent le pire surtout dans la saison pluviale. « Passer par ce parking après la pluie est un casse-tête. Partout, il y a ces nids de poules et se transforment en flaques d’eau », commente un passager. Et d’exhorter la mairie à goudronner ce parking.

Contacté, le maire de la ville de Bujumbura Jimmy Hatungimana dit être au courant de la situation de ce parking. Il fait savoir que ce n’est pas la seule place délabrée : « On fait tout notre possible pour réhabiliter toutes ces voiries en piteux état ».


Source: IWACU Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.