Arrêté dans l’après-midi de ce jeudi 27 janvier alors qu’il couvrait un incendie survenu au Commissariat municipal de Bujumbura, et interrogé pendant plus de 3 heures, le journaliste de Bonesha FM Venant Niyomwungere a été liberé dans l’après-midi de ce vendredi 28 janvier après avoir passé une nuit au cachot.

Dans l’interrogatoire, il était reproché à ce journaliste de ne pas avoir sa carte de presse délivrée par le CNC, le Conseil national de la communication, il n’avait que la carte professionnelle de Bonesha FM.

Source: IWACU Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.