Le Burundi a célébré la fête du travail et des travailleurs lundi le 02 mai 2022. Au niveau national les cérémonies se sont déroulées au stade Umuco de la province Muyinga et étaient rehaussées par le couple présidentiel. Les festivités ont débuté par une prière interconfessionnelle d’action de grâce.

Au nom des travailleurs, Célestin Nsavyimaba, président de la confédération des syndicats du Burundi COSYBU a remercié le Chef de l’Etat pour la mise en place des cadres de dialogue social. Il a demandé au gouvernement d’octroyer suffisamment de moyens à ces cadres de dialogue pour une plus grande efficacité. Il a plaidé pour le respect des engagements pris dans ces cadres de dialogue social.

Le président de la Cosybu a demandé au gouvernement de suspendre la mesure de limitation des espaces de travail des motos, vélos et tuk-tuk en mairie de Bujumbura parce que c’est une mesure qui a eu des conséquences néfastes sur la vie des travailleurs. La Cosybu souhaite qu’il y ait chaque fois une concertation avant la prise de mesures ayant un impact sur les travailleurs.

La Confédération des syndicats du Burundi COSYBU salue l’adoption de la politique salariale par le gouvernement. Évoquant la revalorisation de la pension pour les retraités, la Cosybu demande au gouvernement que tous les pensionnés soient traités de la même façon.

Pour la Cosybu, en attendant la mise en œuvre effective de la politique salariale, les travailleurs des entreprises parapubliques devraient bénéficier des annales et primes comme c’était le cas avant leur gel au début de l’année 2016.
Prenant la parole, le Chef de l’État Evariste Ndayishimiye a d’abord félicité les burundais pour la fête du travail et des travailleurs. Il a invité les burundais à s’atteler au travail pour augmenter la production et le rendement.

Dans son discours, le chef de l’État s’est exprimé sur les préoccupations exprimées par le représentant des travailleurs. Concernant la pénurie de certains produits dits stratégiques et très recherchés comme le ciment, le sucre, les fertilisants, le chef de l’État a fait savoir que la demande de ces produits a beaucoup augmenté ces derniers temps. La solution envisagée est la construction de nouvelles usines afin d’augmenter la production et satisfaire cette demande croissante.

Le Chef de l’État Evariste Ndayishimiye invite le président de la COSYBU à une rencontre d’échanges, ce qui permettra de trouver des réponses à différentes questions exprimées.

A Muyinga, les cérémonies de la fête du travail et des travailleurs se sont clôturées par la remise de certificats de mérite et des enveloppes aux coopératives ou individus qui se sont démarqués dans les activités de développement.

Parmi ceux qui ont été primés, nous pouvons citer entre autres le collectif des coopératives de la province Kayanza, la coopérative Sangwe en commune Mukike, le comité qui était chargé de la réhabilitation du marché de Kamenge qui avait été ravagé par un incendie.

Parlant de la limitation des espaces de travail des motos, vélos et tuk tuk, le chef de l’Etat a dit que la Constitution du Burundi montre les droits et obligations des citoyens. Il précise que la liberté de chacun s’arrête là où commence celle de l’autre. Par ailleurs a dit le chef de Etat, le gouvernement ne peut pas accepter que des gens continuent de mourir en grand nombre alors qu’il n’y a pas de guerre au Burundi.

A Bujumbura, les cérémonies se sont déroulées au stade Intwari et ont été rehaussées par la présence du Président de l’Assemblée nationale Daniel Gélase Ndabirabe. Il était porteur du message à la nation du Chef de l’Etat burundais sorti à la veille de la célébration cette journée du travail et des travailleurs.

Source: Radio Television Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.