« La Russie, renforçant les liens étroits et amicaux avec le Burundi, travaille actuellement sur la résolution des problèmes logistiques liés à la guerre en Ukraine pour activer la livraison éventuelle de fertilisants, du carburant et de médicaments », a évoqué Valery Mikhaylov, ambassadeur de la Fédération de Russie au Burundi, lors de la célébration du 77e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, ce 9 mai.

Il explique que la livraison d’une aide de médicaments au Burundi sera possible dans les meilleurs délais, sans toutefois préciser la quantité : « A partir de la semaine prochaine, on va préparer la visite de la délégation russe qui va venir au Burundi pour discuter de l’appui médical. Nous allons faire le tout possible pour accélérer ce processus ».

En ce qui concerne la livraison du carburant au Burundi, l’ambassadeur de la Russie fait savoir qu’il y a un problème de transport : « Les bateaux qui doivent quitter les ports russes pour la livraison du carburant au Burundi en passant par le port de Dar-Es-Salaam ont rencontré des problèmes. Nous sommes en train de résoudre les problèmes logistiques causés par les sanctions des Occidentaux afin de livrer le carburant au Burundi ».

Et de confier que le gouvernement russe serait en train de chercher des entreprises et des raffineries russes qui peuvent s’en occuper le plus vite possible.

L’ambassadeur Valery Mikhaylov soutient que la pénurie de carburant, de fertilisants et de produits alimentaires a été causé par les sanctions de l’Occident, pas par l’invasion de son pays en Ukraine.
Selon lui, les sanctions imposées contre la Russie par l’Occident frappent le reste du monde notamment l’Afrique. Et de rappeler que ces sanctions ont touché différents domaines notamment les systèmes financiers, les produits alimentaires et énergétiques.

Source: IWACU Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.