Crime sur crime, les enfants en situation de rue sont aujourd’hui cités dans différentes exactions surtout au centre-ville de Bujumbura. Un audio circule sur WhatsApp et parcourt les groupes. Une femme alerte.

Des enfants se sont introduits dans un véhicule déverrouillé et ont attaqué une femme qui faisait la queue devant la station-service « Chez Katikati ». Ces enfants opèrent en groupe. Ils l’ont étranglé et ont pris son sac à main. Des gens autour, sont venus intervenir, d’autres n’ont pas approchés mais ils ont crié.

Lancer des pierres à quiconque veut les empêcher, c’est devenu leur arme. Certains enfants ont été attrapés et le sac à main a été récupéré.

Dernièrement, un enfant a volé un chargeur à un stand de la galerie Idéale. Quand il a été attrapé, ces compagnons se sont manifestés et ont commencé à lancer des pierres. « C’était comme une pluie de cailloux », raconte un témoin.

L’administrateur de la commune de Mukaza a indiqué qu’avec la police, ils s’occupent d’urgence de ce problème qui devient de plus en plus dangereux. Contacté par Iwacu, l’administrateur, Rénovat Sindayihebura, a expliqué que ces enfants se comportent comme des lions blessés. « Après la mesure d’interdiction de donner de l’argent aux mendiants et de mendier, ils ont développé un pire comportement », ajoute-il.

Selon le porte-parole du ministère de la Sécurité publique, Pierre Nkurikiye, 44 enfants en situation de rue ont été appréhendés ce mardi 30 août, par la police. « Achevez-nous. Nous sommes déjà morts », demandent-ils à la police. Ils ont été conduits au commissariat municipal de Bujumbura.

Source: IWACU Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.