Deux semaines, c’est le délai limite donné aux enfants et adultes mendiants dans les rues. Une déclaration du ministère chargé de la Solidarité lu ce 27 juin par le secrétaire permanent, Félix Ngendabanyikwa.

Ils sont priés de se présenter à l’administration de base ou au centre de développement familial et communautaire. “C’est pour des appuis ponctuels”, a-t-il précisé. “Celle ou celui qui sera attrapé en train de mendier ou les donneurs seront punis de la même façon selon la loi”, a-t-il souligné.

Les enfants en situation de rue seront d’abord rassemblés dans des centres du ministère de la Solidarité qui seront érigés dans toutes les provinces avant de les réinsérer dans leurs familles.
Le secrétaire permanent au ministère chargé de la Solidarité a indiqué que 21 enfants en situation de rue ont été réinsérés dans leurs familles et retournés à l’école et sept d’entre eux ont réussi avec mention grande distinction. Pour lui, c’est un signe qui montre que le pays est en train de perdre.

Il a conclu que le retrait ne sera pas forcé, ils le feront en respectant les droits humains. Le programme sera réalisé conjointement avec le ministère de l’Intérieur et le ministère de la Justice.

Source: IWACU Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.