Dans une séance d’évaluation de la saison culturale A 2022 et de la préparation de la saison B 2022 tenue au chef-lieu de la province Karusi, le Chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye s’est montré très satisfait de la production agricole de la saison culturale A 2022 et rappelle que l’agriculture reste la base du développement socioéconomique du pays.

Dans cette réunion, le ministre en charge de l’agriculture et de l’élevage, Déo Guide Rurema a fait savoir que parmi les grandes réalisations au cours de la saison A figurent l’encadrement des agri-éleveurs, la mise en commun des terres cultivables, la promotion des centres de rayonnement agropastoraux et la disponibilité des intrants agricoles. Pour le ministre, la combinaison de tous ces facteurs a permis l’augmentation de la production agropastorale sur tout le territoire national.

Pour Déo Guide Rurema, la production escomptée pour le maïs est de plus de 700 mille tonnes à côté de l’augmentation de la production du riz, du haricot et de la pomme de terre.

Concernant la saison culturale B, le ministère compte disponibiliser à temps entre autres des intrants agricoles et surtout les semences sélectionnées du haricot et les engrais organo-minéraux. Selon Déo Guide Rurema, le ministère prévoit d’étendre la culture du riz sur une superficie de plus de 52 mille ha. Il a également annoncé l’introduction du millet qui sera piloté sur au moins 2ha dans chaque province du pays.

Le ministre a également laissé entendre à cette occasion que le ministère s’est engagé de transformer l’ISABU en une industrie de production des semences et de poursuivre la protection des bassins versants.

Après avoir entendu le rapport d’évaluation de la saison culturale 2022A et les préparatifs de la saison culturale B, le Président de la République a salué les avancées du secteur agricole au Burundi et félicite le ministère en charge de l’agriculture et de l’élevage qui a pu donner le ton pour que tous les intervenants dans ce secteur acceptent de travailler suivant les axes de développement tracés par le gouvernement.

Il a rappelé que le secteur agropastoral reste la base du développement et peut donner de l’emploi à beaucoup de personnes. Pour le Chef de l’Etat, ce secteur mérite le soutien de tout un chacun. Il a saisi cette opportunité pour annoncer que dans l’avenir, pour être promu à un poste de responsabilité, un leader devra être quelqu’un qui dispose d’un champ de culture modèle.

Après cette séance, le couple présidentiel, accompagné du ministre en charge de l’agriculture et de l’élevage, des gouverneurs de provinces et des Directeurs des bureaux provinciaux de l’agriculture et de l’élevage, a effectué une descente sur un centre de rayonnement agricole de Gashanga en commune Bugenyuzi, où il a procédé à la récolte de la pomme de terre. Une production d’environ 50 tonnes est attendue sur un champ de 2,5ha.

Après Gashanga, le couple présidentiel a poursuivi sa descente sur les étangs piscicoles de Murotso en commune Buhiga et ceux de Canzikiro en commune Bugenyuzi dans la même province de Karusi.

Le Chef de l’Etat et son épouse ont terminé leur descente par la visite du centre naisseur bovin sur la colline Bitare en commune Bugendana dans la province de Gitega pour s’enquérir de l’Etat des 50 vaches fraichement venues du Kenya

Source: Radio Television Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.