Souhait exprimé par la présidente du Conseil national de la communication (CNC), lors de la célébration de la journée internationale de la presse dans les enceintes de la Maison de la Presse, mardi 3 mai, à Bujumbura. « Il est souhaitable que les organisations des professionnels des médias se réorganisent pour s’autoréguler », a déclaré Vestine Nahimana, dans son discours de circonstance. Elle invite les professionnels des médias à redynamiser l’Observatoire de la presse Burundaise(OPB), une sorte de tribunal des paires en mesure de travailler avec vivacité.

Rappelant la mission de régulation des médias du CNC, Mme Nahimana soutient qu’elle incombe aussi aux responsables des médias. Pour elle, une organisation d’autorégulation des médias pourrait anticiper sur le travail du CNC.
L’Observatoire burundaise est (OPB) est en veilleuse depuis l’éclatement de la crise en 2015. Certains professionnels des médias considèrent que son absence fragilise le tissu médiatique burundais.

Source: IWACU Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.