Le Président du Sénat Emmanuel Sinzohagera a reçu en audience ce jeudi 28 janvier 2022, le président de l’Observatoire national pour la prévention et l’éradication du génocide, des crimes de guerre et d’autres crimes contre l’humanité, Jean de Dieu Mutabazi. Au menu des échanges : analyser ce qui peut être fait d’ici trois mois dans le sens de l’application de la résolution du parlement burundais de décembre dernier, en rapport avec le génocide commis contre les hutus et les crimes contre l’humanité perpétrés contre toutes les ethnies en 1972- 1973.

Au sortir de l’audience, le Président de l’Observatoire national pour la prévention et l’éradication du génocide a rappelé qu’au mois de décembre dernier, la Commission Vérité et Réconciliation a donné un rapport à mi-parcours par lequel il a été reconnu qu’il y a eu un génocide contre les hutus, des crimes contre l’humanité qui ont été perpétrés contre les gens de l’ethnie hutu, de l’ethnie tutsi et de l’ethnie twa.

Selon Jean de Dieu Mutabazi, il faut qu’il y ait, avant le 29 avril prochain, date qui marquera le 50ème anniversaire de ce génocide, certaines actions qui peuvent avoir été déjà faites en rapport avec la résolution du parlement afin de renforcer le processus de réconciliation et de cohésion et surtout le pardon entre les auteurs de ce génocide et les victimes.

« Nous souhaitons que d’ici trois mois, il y ait une étape déjà franchie dans le sens de l’application de la résolution du parlement burundais en rapport avec le génocide commis contre les hutu et les crimes contre l’humanité commis contre toutes les ethnies au Burundi », a lancé Jean de Dieu Mutabazi.

Source: National Television Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.