Selon le ministère burundais des Affaires Etrangères, le Souverain Pontife a annoncé sa visite au Burundi en 2023 à une date qui sera convenue entre les deux parties à travers le canal diplomatique usuel. Et cela dans le cadre de la volonté partagée de renforcer et diversifier les liens d’amitié et de coopération entre le Burundi et le Vatican.

Ce samedi 26 mars 2022, le président de la République, Evariste Ndayishimiye, a rencontré le Saint Père au Vatican. Il a présenté au Pape François les projets que le Burundi souhaite réaliser en partenariat avec l’Eglise Catholique à savoir la construction d’une Basilique sur la colline sacrée de Mugera, « la Lourdes burundaise ».

Avant cette rencontre, le chef de l’Etat et son épouse avaient assisté à une cérémonie pénitentielle et à l’Acte de consécration de l’Eglise et de l’Humanité au Cœur Immaculé de Marie. Une cérémonie présidée par le Pape François dans la basilique Saint-Pierre au Vatican.

Le président Evariste Ndayishimiye a également visité la Communauté San ‘Egidio. Une communauté qui a initié et a joué un grand rôle, en 1995, dans le rapprochement du pouvoir de l’époque et les rebelles.

Dans une interview accordée à la Radio Vatican, le président Evariste Ndayishimiye a remercié le Pape François, « qui est aussi engagé dans les efforts que le Burundi est en train de mener pour son développement ».

Il a fait savoir qu’il compte sur l’Eglise catholique pour le processus de réconciliation en cours dans le pays. « Nous avons besoin de l’Eglise pour réconcilier ce peuple ».
Rappelons que la dernière visite d’un pape remonte au début des années 1990. La Pape Jean Paul II a visité le Burundi du 5 au 7 septembre 1990.

Cette visite était centrée sur l’unité et la réconciliation des Burundais, deux ans après les événements sanglants de Ntega-Marangara. Dans son discours, le Pape Jean Paul II a lancé un appel pour l’unité et le pardon : « Consolidez votre unité non pas avec résignation ou dans la méfiance, mais en l’enracinant solidement par la réconciliation et le pardon ».

Source: IWACU Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.