Le ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique Gervais Ndirakobuca a rencontré mardi 17 mai 2022 en Mairie de Bujumbura, les hauts cadres et cadres de la police nationale de la région de l’Ouest. L’objectif de cette réunion était de voir l’état des lieux des réalisations trimestrielles et la mise en œuvre du plan d’action au cours de l’année 2021-2022.

Dans son mot d’accueil , le commissaire de la région de l’Ouest Arthemon Nzitabakuze a cité quelques aspects qui ont perturbé la sécurité durant les quatre mois écoulés à savoir le cas de vols à main armée, les cas de tueries, les cas d’avortement volontaires et clandestins, la vente et la consommation des boissons prohibées, les conflits religieux, les cadavres trouvés dans certains endroits sans toutefois identifiés les auteurs etc.

Cependant, le commissaire Arthemon Nzitabakuze a indiqué que les accidents de roulage ont sensiblement diminué suite à l’application stricte de la mesure prise par le gouvernement de la mise en place des zones interdites pour la circulation des tricycles, les motos et les vélos en Mairie de Bujumbura. Il a en outre salué la bonne collaboration entre les forces de l’ordre de la région de l’Ouest , l’administration et la population locale.

Suite à cette bonne collaboration, les forces de l’ordre ont pu saisir 8 fusils, 21 grenades et 1057 cartouches et autres équipements au sein des ménages.
De même, 3038 litres des boissons prohibées et 94.5 Kg de chanvres ont été saisies.
Dans le secteur judiciaire, 68 téléphones mobiles ont été saisis dans les maisons carcérales. Pour la migration, 82 congolais irréguliers ont été refoulés a indiqué le commissaire de la région de l’Ouest.

Concernant la fraude et la lutte contre la corruption, 2119 pagnes, 300 douzaines de sachets, 289 bouteilles de vin ont été également saisis et remis à l’Office burundais des recettes OBR dans l’objet de décourager ce mauvais comportement.

Le commissaire de la région de l’Ouest a dressé certains défis qui hantent la vie des policiers de la région de l’Ouest. Il a cité le manque des tentes pour l’abri des policiers, le matériel informatique, les motos pour les commissaires communaux , les camions pour les commissariats provinciaux, les radio motorala émetteurs et récepteurs etc.

Pour le ministre Gervais Ndirakobuca, c’est un sentiment de satisfaction car, le pas déjà franchi dans la mise en œuvre des objectifs et du plan d’action de l’an 2021-2022 est très bon. Il rappelle que la région de l’Ouest reste le miroir qui reflète l’image du pays. Il a alors invité les hauts cadres de la région de l’Ouest à continuer de la même façon. Il les a invités à rester courageux car leur travail reste exigeant et délicat. De plus , c’est un travail collectif et non individuel. Il les a aussi exhortés à rester serein , vigilants et à toujours rendre grâce à Dieu , qui ne cesse d’accorder les bienfaits à la population burundaise.

Concernant les doléances du Commissaire de la région de l’Ouest, le Ministre Ndirakobuca lui a rassuré qu’il restera à leur côté en leur octroyant du matériel nécessaire pour bien accomplir leur mission.

Répondant à la question de savoir si le Gouvernement a le projet de regrouper certaines provinces et communes, pour diminuer l’effectif de ces dernières ; le ministre Ndirakobuca rassure que le projet est en cours, qu’il faut attendre le moment opportun, car, la plus-value sera la centralisation et la facilitation des services au sein de la population.

Concernant le refoulement de certains congolais sur le sol burundais, le ministre Gervais Ndirakobuca affirme que la coopération bilatérale avec la RDC reste bonne, en témoigne les congolais exerçant le commerce sur le sol burundais et qui vaquent normalement à leurs activités. De plus, il s’observe toujours une bonne communication entre les administratifs frontaliers de notre pays avec ceux de la RDC, souligne Gervais Ndirakobuca.

Source: Radio television Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.