Le ministre de l’environnement, agriculture et l’élevage Déo Guide Rurema a effectué une visite à la société fabricant les fertilisants organo-minéraux FOMI en commune Mutimbuzi en province de Bujumbura. L’objet de cette visite est de rencontrer les hauts cadres de cette société pour fixer le calendrier de la distribution des fertilisants à la population qui a déjà fait la commande dans tout le pays.

Après la réunion à huis clos, le ministre Déo Guide Rurema a annoncé qu’au cours de la saison culturale 2022 B, il a été constaté beaucoup des lamentations des agriculteurs qui n’ont pas reçu la quantité d’engrais qu’ils avaient commandé au cours de cette saison agricole.

Déo Guide Rurema explique que cette insuffisance de fertilisants est un impact dû à l’appel du gouvernement qui a incité tout burundais privés et coopératives d’investir beaucoup plus dans le secteur agricole ce qui a fait qu’il y ait une grande demande d’intrants surtout en engrais.

Après la réunion qui a regroupé les hauts cadres du ministère en charge de l’agriculture et les hauts cadre de la société FOMI, des mesures ont été arrêtées pour identifier et donner des fertilisants aux agriculteurs qui en ont besoin pour éviter les spéculations des commerçants qui les stockent pour les vendre à un prix élevé.

A partir de ce lundi 21 mars jusqu’au 23 mars 2022, il y aura distribution des fertilisants Totahaza et Imbura dans tout le pays en commençant par la plaine de l’Imbo. Le personnel du ministère en charge de l’agriculture sera déployé pour superviser la distribution des fertilisants a souligné le ministre Déo Guide Rurema.

Il a en outre demandé Au ministre de l’intérieur à prêter main forte pour que ces fertilisants soient distribués aux vrais bénéficiaires.
Le ministre Déo Guide Rurema a annoncé que dans la plaine de l’Imbo, l’équipe technique du ministère en charge de l’agriculture effectuera une descente dans les marais pour se rendre compte de l’état phénologique des champs, identification des propriétaires et la livraison de la quantité correspondante à la superficie du champ.

Dans les autres régions,la méthodologie sera la même et la responsabilité sera confiée aux directions provinciales ayant l’agriculture dans leurs attributions et l’administration locale a conclu le ministre en charge de l’agriculture Deo Guide Rurema.

Source: Radio Television Burundi

By pr.web

Leave a Reply

Your email address will not be published.